Salarié vs Auto entrepreneur

Salarié vs Auto entrepreneur

Salarié

vs

Auto entrepreneur

 

Pour le même revenu brute 1800 €

 

 

Le Salarié

 

Revenu brute 1800 € – 22,5 % de charge sociale

= 1395 €

 

Il faut comptée de 9 807 à 27 086 euros 14 % Montants applicables et taux d’imposition en 2018

Donc 12 x 1395 € = 16740 €

Impôt après application de la réduction : 1035 € / 12 = 86,25 € par mois

1395 € – 86,25

=

1308,75 € net

 

Avantage les frais médicaux rembourser à 100 %

Désavantage 140 heures de travail aucune aide

 

 

 

Auto entrepreneur

 

Revenu brute 1800 € – 23 % de charge au réelle simplifier, pas d’impôt en fin d’année

= 1386 €

Il faudra déduire les faits de l’entreprise qui sont variable, pour ma par elle sont 180 € par mois.

Donc 1386 € – 180 € = 1206 €

+

Prime pour 5 ans 120 €

=

1326,00 € net

Avantage 17,25 € en plus 90 heure de travail

Désavantage les frais médicaux rembourser à 70 %

En 2017 j’ai dépensé 300 € pour le médicale donc 90 € de ma poche soie 7,50 €

Je gagne donc 9,75 € de plus qu’un salarier pour 60 heurs de travail en moins

 

 

Comment devenir auto-entrepreneur ?

 

Condition de chiffre d’affaires

 

Dans un premier temps, le régime de l’auto-entreprise s’applique tant que le chiffre d’affaires effectivement encaissé au cours de l’année civile (CAHT annuel) ne dépasse pas les seuils du régime fiscal de la micro-entreprise, à savoir :

 

82 200 € pour les activités commerciales (achat/vente ; restauration ; fourniture d’hébergement),

 

32 900 € pour toutes les prestations de services et les professions libérales dépendant des Bénéfices Non Commerciaux (BNC) ou des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC)

 

ATTENTION : Ces seuils sont valables jusqu’au 31 décembre 2017. A compter du 1er janvier 2018, ces seuils vont être doublés pour atteindre respectivement 170 000 euros et 70 000 euros.

 

Si vous dépassez ces seuils, vous basculerez dans le régime de l’entreprise individuelle et perdrez votre statut de micro-entreprise.

Il est aussi à noter que l’administration fiscale ne considère pas valables, ces seuils s’ils sont atteints en seulement quelques mois d’activités.

L’administration a plutôt tendance à considérer qu’il faut un chiffre d’affaire mensuel égal à un douzième de la limite annuelle.

 

 

Activité mixte

 

Il existe un cas de figure où le micro-entrepreneur souhaite exercer plusieurs activités différentes. Dans ce type de situation, il n’est pas nécessaire d’effectuer une déclaration par activité.

 

Le micro-entrepreneur doit s’inscrire pour toutes les activités sur la même entreprise, mais en précisant l’activité principale qu’il compte exercer.

 

Si l’activité est dite « mixte », c’est-à-dire relevant de seuils différents (ex : vente de marchandises + prestation de services), il est nécessaire de remplir les conditions de chiffre d’affaires :

 

CA HT global annuel ne doit pas dépasser le plus haut seuil : 82 200 €, 170 000 euros à compter du 1er janvier 2018,

 

Au sein du CA global, la part des activités relevant de services ne doit pas excéder le seuil des prestations de services : 32 900 €, puis 70 000 euros à compter du 1er janvier prochain.

 

ATTENTION : Le seuil ne s’applique pas à chaque activité mais à leur addition.

 

 

Formalité de création simplifiée

 

Déclarer une activité de micro-entrepreneur entraîne obligatoirement l’option pour le régime micro-social simplifié.

En fonction de son activité, votre déclaration entraîne l’immatriculation au RCS dans le cadre d’une activité commerciale ou au répertoire des métiers (RM) si l’activité est artisanale.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :